7 astuces pour lutter contre les jambes lourdes

7 astuces pour lutter contre les jambes lourdes

Sophie Pihan - Naturopathe > Astuces naturo > 7 astuces pour lutter contre les jambes lourdes

Chaque année, c’est la même rengaine. On est ravi.e.s de voir l’été arriver avec sa chaleur et son soleil. Mais nos jambes, quant à elles, sont moins ravies et elles gonflent à vue d’œil. 

Ce phénomène peut d’abord venir d’une mauvaise circulation sanguine ou lymphatique. Les coupables sont multiples, entre un foie chargé, une concentration de toxines dans le sang ou une mauvaise alimentation. Si en plus vous “bénéficiez” d’un facteur héréditaire, vous faites probablement partie des 50% de femmes et des 25% d’hommes concernés.

Une mauvaise circulation veineuse causant la sensation de jambes lourdes en été peut aussi avoir une cause hormonale. En effet, un déséquilibre en oestrogènes (notamment autour de la ménopause) ou une hypothyroïdie se cachent parfois derrière ce phénomène.
Dans ce cas, il sera important de consulter un médecin afin qu’il/elle pose un diagnostic.

Ces différentes causes peuvent être abordées et travaillées lors d’un accompagnement en naturopathie. Comme nous sommes toutes et tous différent.e.s, le/la naturopathe saura deviner les causes qui vous concernent particulièrement et vous proposer des conseils ciblés et personnalisés pour une plus grande efficacité.

En attendant, il existe de nombreuses astuces afin de soulager rapidement vos symptômes. En voici quelques-unes de mes préférées.


1. Faites du sport !

La vie, c’est le mouvement !

Adaptez-le à votre condition physique, à vos envies et bien sûr aux conditions météo. Mais bougez dès que vous le pouvez. La marche et la piscine sont particulièrement efficaces contre les jambes lourdes, ainsi que le vélo. Mais une belle séance de yoga bien ciblé vous sera aussi bénéfique !


2. Boire, boire, boire !

Et de préférence de l’eau (faiblement minéralisée) plutôt que des tisanes, qui sont généralement diurétiques et/ou drainantes.


3. Pensez au froid comme meilleur ami !

Douche froide, douche écossaise (alternance de chaud et de froid en finissant sur du froid), bain de pieds froid, bandes froides (bande imbibée dans un mélange refroidissant et appliquées pendant 20 minutes par jour), etc. À vous de choisir ce qui vous convient le mieux et que vous pouvez mettre en place facilement au quotidien.


4. Aidez-vous des plantes !

Contre les jambes lourdes, ce sont les plantes veinotoniques et circulatoires qui vous seront particulièrement utiles, et notamment la Vigne Rouge (que vous pouvez prendre en infusion, en gélules, en teinture mère ou même en gemmothérapie) et le Marronnier d’Inde (en décoction, en gélules ou en teinture mère).

Dans votre besace, vous pouvez aussi faire appel au Fragon Petit Houx (en infusion, en poudre ou en gélules), au Cassis (qui est aussi anti-inflammatoire, à prendre en infusion) ou à l’Hamamélis (parfaite en application locale ou en bains de pieds sous la forme d’eau florale).

N’oubliez pas de vous renseigner sur les contre-indications de chaque plante (beaucoup de plantes veinotoniques sont d’ailleurs contre-indiquées si vous prenez des anticoagulants et seul le Fragon Petit Houx sera alors compatible).


5. N’oubliez pas les huiles essentielles !

Et particulièrement les huiles essentielles de Cyprès toujours vert, de Lentisque pistachier, d’Hélichryse italienne ou de menthe poivrée.

En bonus, je vous offre mon mélange drainant préféré.

Dans une bouteille de 100ml d’huile végétale de Calophylle inophyle (que vous aurez préalablement un peu vidée de son contenant), ajouter :

  • 5 gouttes d’huile essentielle de Cyprès toujours vert ou de Genévrier
  • 5 gouttes d’huile essentielle de Lentisque Pistachier ou de Lemongrass
  • 3 gouttes d’huile essentielle de Menthe poivrée
  • 2 gouttes d’huile essentielle d’Hélichryse italienne

Si votre bouteille fait 30ml, il faudra rajouter 2 gouttes des 2 premières huiles et 1 goutte des deux dernières. Vous pouvez utiliser ce mélange chaque jour en auto massage en remontant de bas en haut.

À conserver loin de la chaleur et de la lumière.


6. Adaptez votre assiette au quotidien !

Faites la part belle au fruits et légumes (crus, bios et frais de préférences) et en particuliers ceux riches en antioxydants : fruits rouges, carottes, poivrons rouges, asperges, betteraves, tomates, kiwis, agrumes, céleri, grenade, persil, etc.

Pensez aussi aux huiles et aliments riches en omégas 3, très anti-inflammatoires et amis du système cardiovasculaire (huiles de lin, de cameline ou de colza, oléagineux, poissons gras, algues, etc.).

Et enfin, évitez, au contraire, les aliments qui risquent de charger le sang : alcool, sucre raffiné, graisses saturées (notamment les plats préparés), viande rouge… sans oublier la cigarette 😉


7. Ne négligez pas votre respiration !

Le système respiratoire, et en particulier le diaphragme, (ce muscle qui se situe en dessous des poumons) participent indéniablement à la circulation et au retour veineux.

1 à 3 fois par jour, prenez le temps de vous poser 5 minutes pour faire un exercice de respiration, notamment la respiration diaphragmatique. Celle-ci permet de travailler et de renforcer le diaphragme et améliore grandement la circulation. Mais attention : là encore, la clé, c’est la régularité ! 😉

Alors, laquelle de ces astuces vous est le plus utile ? En avez-vous d’autres qui fonctionnent pour vous ? N’hésitez pas à me le dire en commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *