À la découverte de la gemmothérapie

À la découverte de la gemmothérapie

Sophie Pihan - Naturopathe > La magie des plantes > À la découverte de la gemmothérapie

Aujourd’hui, je vous présente la gemmothérapie, une branche encore peu connue mais pourtant passionnante de la phytothérapie : la gemmothérapie.

Il s’agit de l’utilisation des bourgeons de plantes (arbres et arbustes) pour leurs vertus médicinales. Ces tissus embryonnaires végétaux concentrent en effet tout le potentiel et la force de la plante. Ils seront particulièrement intéressants pour un travail de fond et de régulation/régénération.

Comment sont-ils fabriqués ?

Les macérât de bourgeons (forme finale issue de la gemmothérapie) sont préparés frais à partir de bourgeons récemment cueillis. On les fait alors macérer dans un mélange d’eau, de glycérine et d’alcool pendant 21 jours. Ils sont ensuite filtrés et on obtient le “macérât-mère”. On peut le consommer tel quel, avec une posologie de 5 à 15 gouttes 3 fois par jour pendant 3 mois (avec des pauses de 1 semaine toutes les 3 semaines).

Il existe aussi la forme diluée, c’est-à-dire que le macérât-mère (ou macérât concentré) est ensuite dilué dans 10 fois son volume d’eau.

Personnellement, je préfère largement les formes concentrées et je vous parle à la fin de cet article des marques que je conseille.

Vous l’aurez sans doute compris : la fabrication de ces macérâts nécessite de prélever ces bourgeons au début du printemps, empêchant ainsi la plante de se développer complètement.
C’est un véritable cadeau que la plante et la nature nous font et nous nous devons de le respecter.
Aussi, il est important de prendre ces macérâts en conscience et avec gratitude et d’associer la cure à une bonne hygiène de vie, qui permettra d’en potentialiser les effets.

Pour la petite anecdote, la racine latine de “gemme” a donné à la fois “bourgeon” et “pierre précieuse”. À méditer…

Il existe de nombreux macérâts à notre disposition et certaines marques proposent même des mélanges en fonction de vos problématiques.
Mais voici déjà un florilège de bourgeons intéressants à utiliser.


1. Le Cassis

Principales propriétés : anti-inflammatoire, adaptogène, tonique, diurétique, antirhumatismal, anti-allergique, revitalisant, régénérant, etc.

Intéressant à utiliser en cas de : 

  • Arthrose / Arthrite
  • Ostéoporose
  • Rhumatisme
  • Inflammation digestive (gastrite, colite, etc.)
  • Stress chronique (pour en compenser les effets inflammatoires sur l’organisme)
  • Inflammations respiratoires (rhinites, sinusites, etc.), notamment chroniques
  • Allergies et migraines chroniques
  • Etc.

Le Cassis est un des bourgeons les plus puissants. Il peut s’utiliser dans de nombreux objectifs et ne comporte pratiquement pas de contre-indications.


2. Le Framboisier

Principales propriétés : régulateur et stimulant ovarien, équilibre hormonal (notamment des oestrogènes et de la progestérone), etc.

Intéressant à utiliser en cas de :

  • Cycle irrégulier
  • Dysménorrhée (règles irrégulières et/ou douloureuses), oligoménorrhée (cycles longs)
  • SOPK, endométriose
  • Troubles de la fertilité
  • Fibromes utérins et kystes ovariens
  • Pré-ménopause et ménopause

Le framboisier est vraiment LE bourgeon de la femme et il ne pourra vous faire que du bien.


3. Le Figuier

Principales propriétés : calmant, apaisant, anti-angoisses, draineur de l’estomac, régulateur de l’appétit.

Intéressant à utiliser en cas de : 

  • Anxiété chronique, angoisses et phobies, troubles de l’humeur, stress, névroses, etc.
  • Acidité gastrique et/ou remontées acides, brûlures d’estomac, hernie hiatale
  • Rectocolite hémorragique, maladie de Crohn, colite, etc.
  • Pulsions alimentaires
  • Etc.

4. Le Tilleul

Principales propriétés : calmant, sommeil, anxiolytique, antispasmodique, équilibre l’humeur et le système nerveux.

Intéressant à utiliser en cas de :

  • Troubles du sommeil, insomnies
  • Difficultés à se concentrer
  • Obsessions, phobies
  • Anxiété, angoisses

5. L’Eglantier ou Rosier sauvage

Principales propriétés : stimulant de la croissance, immunoprotecteur (en particulier des voies respiratoires), anti-inflammatoire, régénérant doux.

Intéressant à utiliser en cas de :

  • Rhinites, otites, pharyngites, etc.
  • Troubles de la croissance chez l’enfant
  • Ronflements nocturnes

6. L’Airelle

Principales propriétés : favorise l’absorption du calcium, antifongique, régulateur et désinfectant intestinal, drainant, anti-spasmodique, régulateur de la ménopause.

Intéressant à utiliser en cas de :

  • Ménopause et bouffées de chaleur
  • Cystites chroniques
  • Ostéoporose
  • Fibrome utérin
  • Sécheresse vaginale
  • Constipation et/ou diarrhée

7. L’Aubépine

Principales propriétés : draineur du coeur, sédatif nerveux, tonique vasculaire, anti-spasmodique, régularise le rythme cardiaque et de la tension, irrigation du coeur.

Intéressant à utiliser en cas de :

  • Hypotension, hypertension, arythmie, etc.
  • Angoisses, anxiétés, nervosité, tristesse (soulage aussi les peines de coeur et leurs conséquences)
  • Hyperthyroïdie
  • Insomnie, stress
  • Troubles de la mémoire
  • Pulsions alimentaires

L’Aubépine est vraiment LA plante du cœur, au sens propre comme au figuré.


8. Le Bouleau

Principales propriétés : anti-inflammatoire, aide à la régénération osseuse, reminéralisant, stimulante de la rate et du pancréas, diurétique et anti-oedémateux, etc.

Intéressant à utiliser en cas de : 

  • Fractures, ostéoporose
  • Arthrose, arthrite
  • Troubles de la circulation (syndrôme de Raynaud, jambes lourdes, etc.), oedèmes et rétention d’eau
  • Troubles de la glycémie, cholestérol
  • Foie paresseux 
  • Caries 
  • Déséquilibre phosphocalcique

9. Le Noyer

Principales propriétés : digestif, stimulant hépatique et hépato-protecteur, protecteur de la flore intestinale, régénérant de la rate et du pancréas, dynamise le système immunitaire.

Intéressant à utiliser en cas de : 

  • Troubles digestifs, diarrhée
  • Prise d’antibiotiques
  • Eczéma, mycoses, otites chroniques, etc.
  • Diabète
  • Pancréatite
  • Maladies auto-immunes

C’est le seul bourgeon qu’il est conseillé de prendre seul. Il est notamment le grand allié de l’équilibre de la flore intestinale.


10. L’Aulne (glutineux)

Principales propriétés : antibiotique naturel, anti-inflammatoire, favorise la circulation sanguine et dynamise le système immunitaire.

Intéressant à utiliser en cas de : 

  • Troubles cardiovasculaires et de la circulation
  • Troubles urinaires et notamment cystites
  • Migraines, difficultés à se concentrer, etc.

11. Le Genévrier

Principales propriétés : digestif, diurétique, détoxifiant général de l’organisme, élimination de l’acide urique, de l’urée et du sucre en excès, puissant drainant général.

Intéressant à utiliser en cas de : 

  • Cystites chroniques
  • Oedèmes et troubles de la circulation veineuse
  • Foie chargé ou paresseux
  • Taux de cholestérol ou glycémie élevés
  • Goutte, rhumatismes

12. Le Romarin

Principales propriétés : puissant draineur hépatique et hépato-protecteur, anti-radicalaire, tonique général et digestif, régénérateur du foie.

Intéressant à utiliser en cas de : 

  • Cholestérol, stéatose hépatique, insuffisance hépatique
  • Fatigue générale
  • Troubles de la thyroïde

Le Romarin est vraiment LE bourgeon du foie : il le stimule doucement tout en le protégeant et il est donc intéressant, seul ou en synergie avec d’autres bourgeons, pour tout dérèglement impliquant le foie.


13. Le Cornouiller

Principales propriétés : draineur des artères, anti-inflammatoire, protecteur et régulateur cardio-vasculaire, anti-thrombotique, fluidifiant du sang, anti-hémorragique, etc.

Intéressant à utiliser en cas de : 

  • Jambes lourdes, oedèmes, phlébite, thrombose, etc.
  • Pathologies cardiaques, suites d’AVC

14. Le Châtaignier

Principales propriétés : régulateur de la circulation lymphatique, anti-cellulite, tonique et décongestionnant veineux, régénérant des veines, “nettoyant” naturel du sang, etc.

Intéressant à utiliser en cas de : 

  • Jambes lourdes et troubles de la circulation
  • Rétention d’eau et oedèmes
  • Varices
  • Cellulite

Bon à savoir

Il est possible d’utiliser les bourgeons en synergie (plusieurs bourgeons en même temps, idéalement par 2 ou par 3) afin de potentialiser leur efficacité (mais toujours avec une bonne hygiène de vie en parallèle).

Par exemple, vous pouvez opter pour :

  • Le Châtaigner, le Cornouiller et le Cassis en cas de jambes lourdes de problèmes de circulations
  • Le Figuier et le Tilleul en cas d’angoisses et de troubles du sommeil
  • Le Cassis, l’Airelle et le Bouleau en cas d’ostéoporose, d’arthrite ou d’arthrose
  • Etc.

Point d’attention :
Cet article a seulement vocation à vous donner quelques conseils. Il n’est pas question de remplacer une consultation avec un spécialiste qui saura au mieux vous guider.
De plus, si vous souffrez de pathologies nécessitant un suivi médical, il est impératif de consulter votre médecin et de continuer à prendre votre traitement le cas échéant.
Si vous souhaitez utiliser les bourgeons, ils pourront vous être conseillés en complément de votre traitement allopathique et avec l’accompagnement d’un thérapeute correctement formé. Les bourgeons sont d’ailleurs intéressants car ils permettent un travail de fond et comportent peu de contre-indications.
Je vous invite cependant à vous renseigner sur ces contre-indications avant de vous lancer.


Les marques que je conseille


Sources

Pour aller plus loin, je vous conseille le livre “Gemmothérapie, les bourgeons au service de la santé – Guide pratique et familial” de Stéphane Boistard, très complet et pédagogique.

Sur internet, vous retrouverez des informations complètes sur les sites suivants :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *