À la rencontre du CBD

À la rencontre du CBD

Sophie Pihan - Naturopathe > Effet de mode ou vraie révolution > À la rencontre du CBD

Aujourd’hui, je vous parle du fameux CBD !
Comme c’est souvent le cas de nombreux produits “à la mode” dont on entend beaucoup parler d’un coup, j’ai d’abord été dubitative vis-à-vis du CBD. Mais, j’ai fini par céder et par tester moi-même. Et force est de constater que je fais désormais partie de l’équipe des convaincu.e.s…
C’est la raison pour laquelle je vous ai préparé un article complet et objectif sur le sujet. Alors c’est parti !


LE CBD, qu’est-ce que c’est ?

Eh non, ce n’est pas une drogue ! C’est même tout à fait légal. Même si il est issu du chanvre (plus connu sous le nom latin de cannabis), on lui a extrait une molécule : le cannabidiol. C’est une des molécules qui a le plus d’actions sur le corps et qui ne contient plus de THC.
En effet, de son côté, le THC est aussi une molécule contenue dans le chanvre/cannabis mais elle est fortement psychotrope, alterne les fonctions intellectuelles et cognitives et crée un effet de dépendance.
Ces effets ne sont pas de la partie quand on parle de CBD : il n’est ni psychotrope, ni addictif et ne comporte que peu d’effets secondaires. Il y a peu de contre-indications à la consommation de CBD (cf. plus bas pour plus de détails).
Pour toutes ces raisons, le CBD est totalement légal en France.


Le CBD, pour quels bienfaits ?

Le CBD va en fait aller stimuler le système endocannabinoïde, qui est un réseau de récepteurs du système nerveux responsables de la perception, de la concentration et de la mémoire ! Le CBD va aussi avoir une action sur le système immunitaire, permettant ainsi de réguler l’inflammation.
Enfin, le CBD a une action directe sur le cerveau et sur le système nerveux central : il apaise et relaxe tout en stimulant la concentration.

Il peut donc être utilisé dans de nombreux buts :
** Dans la gestion de l’anxiété (en cas de coup de stress ou d’anxiété quotidienne/régulière),
** Pour aider à mieux dormir et/ou à avoir un sommeil plus récupérateur,
** Dans la stabilisation des humeurs (par exemple, en cas de syndrôme pré-menstruel),
** Pour lutter d’une manière générale contre l’inflammation : il peut donc être utilisé en cas de douleurs menstruelles ou même d’endométriose, en cas de douleurs ou maladies intestinales (maladie de Crohn, rectocolite hémorragique…), etc. (concernant le CBD et l’endométriose, je vous conseille d’ailleurs cet article très complet sur le sujet),
** Pour optimiser la récupération sportive (justement car il aide à réguler l’inflammation liée au sport),
** Pour lutter contre le vieillissement cellulaire : le CBD serait aussi anti-oxydant !

Je tiens cependant à préciser que les études sur le CBD sont assez récentes et que nous n’avons sûrement pas le recul nécessaire pour affirmer certains bienfaits comme étant indéniables.
De plus, les ressentis peuvent être très variables d’une personne à l’autre, ce qui est souvent le cas pour beaucoup de produits naturels. Le mieux est encore de tester…


Sous quelle forme consommer le CBD ?

Il existe de nombreuses formes de CBD possibles (en tisanes, en gélules, en liquide pour vapoter).
Je n’ai pas la prétention d’avoir testé toutes les formes mais je peux tout de même vous en conseiller certaines.

À noter que j’aurais tendance à vous déconseiller les formes en bonbons (ou gummies, comme certaines marques l’ont “anglicisé”) car ils contiennent avant tout du sucre en premier ingrédient. On connaît les effets du sucre sur le cerveau et sur le système hormonal (notamment sur le glycémie) donc inutile d’en rajouter !

Tout d’abord, il existe différentes concentrations de CBD, allant de 5% à 20% ou parfois 30%. Je vous conseillerai d’y aller progressivement et de commencer avec une forme dosée à 5 ou 10%.

Pour vous donner un exemple, j’ai commencé avec un dosage à 5% en pensant que je devrais ensuite augmenter. Mais j’ai eu la bonne surprise de constater que cela me suffisait.

Personnellement, je vous conseillerai principalement 2 formes :
** En gouttes sous la forme d’huile de CBD à mettre sous la langue (car les nombreux vaisseaux sanguins qui y sont présents optimiseront son assimilation). Le goût peut être désagréable pour certaines personnes mais si on ressent des bienfaits, ça vaut le coup de souffrir un (tout petit) peu, non ? Sinon, vous pouvez très bien le mélanger à un peu de miel, à une compote ou à une autre huile et l’avaler directement.
** En baume à appliquer sur le ventre ou le bas ventre en cas de douleur ou sur les jambes ou les bras pour la récupération post-sport.

Pour le dosage, notamment en cas de prise sous la forme d’huile, le dosage habituellement recommandé est de 0,5 mg de CBD par poids de corps. Mais cela reste une moyenne et certaines personnes peuvent avoir besoin de moins ou de plus pour sentir les effets.
Quoiqu’il en soit, les dosages recommandés sont précisés par chaque fournisseur. Je vous conseillerais juste d’y aller progressivement et de commencer par un dosage en dessous de celui préconisé.
À titre d’exemple, le dosage préconisé pour l’huile de CBD dosée à 5% est de 5 gouttes en sublingual. Et je n’ai personnellement besoin que de 2 à 3 gouttes max. Je crois que je suis définitivement très réactive !


Quelles contre-indications au CBD ?

Comme je vous le disais, il y a peu de contre-indications à la consommation de CBD. Cependant, il vaut mieux éviter d’en consommer si on est une femme enceinte ou allaitante. On évitera aussi d’en proposer aux enfants.

D’une manière générale, il est toujours intéressant de consulter un professionnel qui saura vous accompagner dans le choix de vos compléments… et bien plus 😉

Petit rappel : 
Il n’y a pas de solution miracle dans aucun domaine et il sera toujours intéressant de s’intéresser aussi à la cause d’un trouble plutôt qu’uniquement à son symptôme.
Par exemple,  si vous êtes sujet.te.s à l’anxiété, le CBD vous sera d’un grand soutien dans la gestion de celle-ci. Mais le plus important reste, quand cela est possible, de s’attaquer à ce qui cause cette anxiété. Cela peut aller de la psychothérapie à une simple routine quotidienne en passant par de nombreuses techniques de gestion et d’accueil des émotions.


Comment choisir son CBD ?

Pour commencer, mon principal conseil sera de privilégier les formes les plus brutes, au moins au début, pour savoir si vous êtes récéptif.ve.s et à quel point. 

En effet, il existe des marques qui mélangent le CBD avec d’autres plantes (avec des plantes adaptogènes, comme l’ashwagandha ou la griffonia ou avec des plantes du sommeil ou relaxantes, comme la passiflore ou la mélisse). Mais si vous en achetez et que cela fonctionne, vous ne saurez pas si c’est le CBD ou les autres éléments qui ont fonctionné !

Bien évidemment, je ne peux que vous encourager à choisir des produits bio et de fabrication française (surtout qu’il y a vraiment le choix dans le domaine !). Cela vous garantira non seulement une meilleure traçabilité du produit tout en évitant les mauvaises surprises (présence de métaux lourds ou de produits chimiques, par exemple…).

Côté marques, difficile de s’y retrouver tant elles sont nombreuses à se lancer dans le domaine.
Personnellement, je vous recommande les yeux fermés la marque ARPA.
J’ai aussi beaucoup entendu parlé de La Ferme du CBD et de La ferme médicale. Toutes ces marques proposent des huiles sans mélanges et de très bonne qualité !

Et comme d’habitude, la meilleure manière de tester la qualité d’un fournisseur de compléments alimentaires reste de le contacter directement avec vos questions. Cela permet de tester leur réactivité et leur connaissance dans le domaine. Et en ce qui concerne ARPA, je peux vous dire que c’est largement le cas !

Et vous, vous avez testé le CBD ? Convaincu.e.s ou pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *