La cure de sève de bouleau, qu’est-ce que c’est ?

La cure de sève de bouleau, qu’est-ce que c’est ?

Sophie Pihan - Naturopathe > Effet de mode ou vraie révolution > La cure de sève de bouleau, qu’est-ce que c’est ?

Le printemps pointe le bout de son nez et avec lui toutes ses expressions et pratiques naturelles (dont la fameuse détox dont je reparlerai plus en détails prochainement) à la mode qui fleurissent dans les médias et sur les réseaux.

La cure de sève de bouleau en fait partie mais ce n’est pas toujours facile de comprendre ce que c’est et ce qu’elle peut nous apporter. Je vais donc tenter d’y répondre au travers de 3 questions.

1. La sève de bouleau, qu’est-ce que c’est ?

Je ne vais pas vous faire un cours de botanique, vous savez sûrement ce qu’est la sève pour un arbre.
Mais concernant la sève de bouleau récoltée au tout début du printemps, il s’agit de la première sève qui remonte dans le tronc de l’arbre après l’hiver et qui contient tous les éléments nutritifs conservés dans le sol et dans les racines pendant plusieurs mois. C’est pour cette raison que c’est extrêmement puissant et que cette sève regorge de minéraux et de vitamines et d’oligo-éléments (magnésium, silicium, potassium, calcium, antioxydants, vitamine A, E, C, B et K !). On l’appelle aussi eau de bouleau.

Le bouleau est une plante très utilisée en phytothérapie car il regorge de bienfaits pour la santé. Sa sève en représente la quintessence mais on peut aussi boire toute l’année des tisanes de feuilles de bouleau ou du jus de sève de bouleau.

La différence entre les 2 ? La sève de bouleau n’est consommée qu’au printemps, fraîche, et elle contient tous les minéraux cités au-dessus.
D’un autre côté, le jus de bouleau pourra être consommé toute l’année pour les vertus médicinales du bouleau (principalement pour son côté drainant) mais pas pour son apport en oligo-éléments et minéraux.

Comment la sève de bouleau est-elle récoltée ?

2. La cure de sève de bouleau,
pour qui et pour quoi ?

Longtemps oubliée avant de revenir à la mode, la cure de sève de bouleau est pourtant vieille de plusieurs centaines d’années !
La sève de bouleau se consomme fraîche, c’est-à-dire que le circuit doit être le plus court possible (c’est d’ailleurs à cela que vous reconnaitrez les bons producteurs, qui proposent souvent la pré-commande pour garantir une fraicheur maximum). Elle ne doit pas être chauffée ou pasteurisée et doit être conservée au frais.

Mais parlons de l’essentiel : qu’apporte la cure de sève de bouleau ? Le gros avantage de la sève de bouleau est qu’elle va avoir un double effet : à la fois détoxifiant (elle va aider en douceur le corps à éliminer les toxines accumulées durant l’hiver) et reminéralisant (elle va apporter à l’organisme de nombreux minéraux essentiels).

Son effet détoxifiant du foie est lié à plusieurs phénomènes :
>> elle va capter les toxines accumulées dans l’organisme (et les drainer ensuite vers la sortie grâce à son action drainantes),
>> elle va favoriser la sécrétion de bile et donc faciliter la digestion des graisses,
>> la sève de bouleau est aussi un probiotique naturel qui va donc favoriser la digestion et ainsi soulager le foie.

Pour toutes ces raisons, la cure de sève de bouleau peut être indiquée pour de nombreuses raisons :
>> Pour regagner en énergie après l’hiver,
>> Pour accompagner une perte de poids (indissociable d’un rééquilibrage dans son hygiène de vie) et/ou pour réduire la rétention d’eau,
>> Pour les personnes sensibles des intestins, sujettes à l’eczéma et à l’acné ou aux problèmes de circulation, etc.
>> Comme elle est reminéralisante, elle peut être indiquée pour les personnes souffrant de chutes de cheveux, d’ongles cassants mais aussi d’une fragilité osseuse ou de problèmes articulaires.

La sève de bouleau possède aussi une action diurétique (= augmentation de l’urine), qui va aider ensuite à éliminer les méchantes toxines capturées. Il faudra donc penser à bien boire pendant toute la durée de la cure, afin de compenser ces pertes en eau.

Bien sûr, pour optimiser ses bienfaits, le mieux sera de mettre en place une hygiène de vie adaptée.
Je préfère me répéter car c’est important : il n’y aucun produit miracle et rien de pourra complètement remplacer une bonne hygiène de vie.
Une cure comme la sève de bouleau sera là pour maximiser les effets de vos efforts au quotidien.

La popularité de la sève de bouleau fraîche réside aussi dans le fait qu’elle est indiquée pour presque tout le monde !

Elle reste toutefois contre-indiquée pour les personnes allergiques aux dérivés salicylés (l’aspirine, en gros), aux personnes diabétiques et aux personnes fragiles des reins.

Et concrètement, comment ça se prend ? La cure de sève de bouleau se fait sur 3 semaines, à raison de 250 ml par jour (à prendre en 1 fois le matin à jeun ou en plusieurs fois dans la journée). Vous aurez ainsi besoin d’environ 5L pour 3 semaines et cela vous coûtera entre 50 et 60€ selon les fournisseurs.
Faites attention à bien choisir votre fournisseur et renseignez-vous déjà dans votre magasin bio ou votre herboristerie. Personnellement, je conseille Vegetal Water mais il y en a pleins d’autres !


3. La cure de sève de bouleau, est-ce nuisible pour la nature et pour les arbres ?

C’est une question qui me tient à cœur, pour ce sujet comme pour d’autres sujets qui peuvent être à la mode et potentiellement engendrer des excès et des dérives.

A la base et si vous choisissez un fournisseur respectueux de la nature, la cure de sève de bouleau ne sera pas délétère pour la nature et pour les arbres. Ces fournisseurs choisissent les arbres les plus forts et ne prélèvent bien sûr pas toute la sève, permettant aux bouleaux de se développer comme il faut malgré tout ! Ils feront attention à bien reboucher les trous pour éviter toute perte excessive en eau. De cette manière, cela n’aura que l’effet d’une prise de sang pour le bouleau.

De toute façon, les fournisseurs ont tout intérêt à préserver au maximum la santé des bouleaux puisque c’est leur “gagne-pain” !

C’est aussi pour cette raison qu’il est important de consommer la sève de bouleau en conscience, pas comme un banal médicament ou complément alimentaire. Il est aussi important de profiter de cette période pour faire une détox générale : en profiter pour diminuer les sucres raffinés, le gluten, etc., pour ralentir, faire le point et mettre en place de nouvelles habitudes. Un grand ménage de printemps intérieur, en somme !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *